Journal

Au milieu du tourbillon d’infos quotidiennes, vous trouverez ici une oasis propice à l’observation et au rêve, mais aussi à la réflexion esthétique et existentielle. Des anecdotes se mêlent à des points de vue plus approfondis, à l’annonce de nos actualités, à des questionnements autour de nos projets, et à la vie dans notre atelier d’art.

  • Si vous n’avez pas reçu les nouveaux articles du Journal d’un sculpteur : Message important !

    La plupart des personnes inscrites à ce blog sont déjà automatiquement transférées au nouveau, mais celles qui se sont inscrites directement sur wordpress, doivent ouvrir ce lien pour continuer à recevoir Le Journal d’un sculpteur (cliquez ici. Une fois sur le nouveau blog, une page s’ouvrira automatiquement vous demandant votre adresse mail) :


  • La Pharaonne au Père-Lachaise (vidéo AFP)

    La sculpture en marbre de Carrare de La Pharaonne, une femme faisant un pas vers l’avant, vers l’inconnu, vers l’éternité est finalement installée au cimetière du Père-Lachaise. Cliquez pour voir le reportage de l’AFP : Pour la voir in situ : elle se trouve à droite de la chapelle Thiers en montant (division 21), pas loin […]


  • Belle expérience au Salon du Patrimoine Culturel au Louvre

    Artistes et vie publique C’était un pari important d’exposer au Salon International du Patrimoine Culturel. Paris est la ville des paris, d’où son nom. Plus sérieusement : si un artiste souhaite participer au mouvement de cette ville, une des plus prestigieuses au monde, il faut s’exposer à la lumière (même en étant au sous-sol du […]


  • Bonjour tout le monde !

    Bienvenue sur WordPress. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou supprimez-le, puis commencez à écrire !


  • Paradis blanc

    Normalement, avec le confinement je devrais avoir plus de temps pour écrire ce journal de sculpture, mais depuis que j’ai commencé un nouveau projet en marbre, je finis mes journées en état de compote ; alors je n’arrive plus à lever les mains pour écrire. Et le cerveau reste dans la pierre, comme s’il s’était […]